L'art, pour qui, pour quoi ? Muriel CAYET - Juillet 2018

par Muriel CAYET  -  30 Juillet 2018, 07:24  -  #Peinture, #Photographie, #Philosophie, #Art-thérapie, #Créativité

La boîte à paysage - Peinture numérique - Muriel CAYET

La boîte à paysage - Peinture numérique - Muriel CAYET

 

Dans « L’art médecine ; les actes du colloque » , recueil des interventions des participants à un colloque  organisé à l’issue de l’exposition l’Art Médecine menée conjointement par le Musée Picasso et le Centre hospitalier d’Antibes en juin 1999, il est question des œuvres du Dr Beuys. 

 

Joseph BEUYS, peintre allemand, né à Krefeld en 1921 et mort à Düsseldorf en 1986). Selon une légende soigneusement entretenue par l’artiste lui-même sa vie durant, c’est à une expérience traumatique – un accident d’avion survenu en Crimée en 1943, alors qu’il était pilote de la Luftwaffe et un long séjour dans la tribu tatare qui l’a recueilli,  que Joseph Beuys doit à la fois le contenu de son engagement artistique – il s’est voulu artiste chaman porteur des vertus cathartiques et thérapeutiques de l’art – et le choix de ses matériaux – le bois, le feutre, la graisse, le soufre, le miel.

Sa philosophie : «  chaque homme est un artiste » (chaque homme est capable d’accomplir la métamorphose sociale que l’art social veut entreprendre puisque chacun est à même de créer,  pour que sa métamorphose réussisse chaque homme doit y participer et s’y investir ; ainsi l’homme sera libre car la créativité c’est l’autodétermination et donc la liberté qui permet de prendre conscience de soi et ainsi de s’affirmer pour changer le monde). « L’homme être créatif  par excellence doit obligatoirement s’opposer au monde insupportable ». dit –il.

 

 Toute son œuvre s’articule autour d’un thème : l’homme en rupture avec la réalité qui l’entoure et ses réalisations ne sont pas réalistes puisqu’elles forcent la réflexion; son but est de faire penser le spectateur ( la graisse est énergie, le feutre est isolant, le cuivre conduit la chaleur…)

 

Pour lui, l’énergie agit comme un potentiel, une possibilité de création.
Grâce à tous les moyens qu’il met en place, il essaie de réconcilier l’homme avec son environnement par le biais de la créativité. Il provoque la communication pour que l’homme brise son cocon et se mettre à penser, à réagir, et ainsi se remettre à créer.

 

Aussi lorsqu’il met en place des œuvres massives avec une grande présence physique censée contenir une grande quantité d’énergie retenue par cette forme puissante, c’est pour réconcilier l’homme avec son corps. L’homme doit se rendre compte de l’énergie, du potentiel qu’il possède en lui et qui est entravé par la société moderne ou sa vision de celle-ci, il doit donc tout faire pour changer cela.

 

L’une de ces œuvres porte le titre : « Montre ta blessure ». Il s’agit d’un double chariot muni d’un thermomètre destiné à transporter des cadavres ; sous ces chariots une caisse avec dedans de la graisse. Les chariots abritent donc, visible sous leur couvercle mortuaire, un processus vital réel en cours ( la graisse).

Des tôles de zinc, des fourches ceintes de foulards, des plaques d’ardoise, des écorçoirs complètent la réalisation pour créer un climat. «  Montre ta blessure, parce qu’il faut révéler la maladie que l’on veut guérir » dit Beuys.  Autrement dit, l’exposition au jour de la blessure permet de la soigner, mais aussi : la blessure n’est pas immédiatement visible, la mettre au jour, l’exposer, requiert un travail qui ne va pas de soi.
La théorie beuysienne a pour tâche primordiale de rendre manifestes et perceptibles des symptômes en leur conservant leur statut sensible, c’est à dire sans les convertir en significations symboliques pré-interprétées.

Il dit : « Mes travaux sont le résultat d’une longue étude. Ils sont comme en provenance d’un institut de recherche. Et pourtant mes choses se présentent en tant que questions, pas en tant qu’affirmation. »

 

Muriel CAYET

Juillet 2018

 

 

Le jour se lèvre - Peinture numérique - Muriel CAYET

Le jour se lèvre - Peinture numérique - Muriel CAYET

Village- Peinture numérique - Muriel CAYET

Village- Peinture numérique - Muriel CAYET

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :