Le hasard des travaux de jardin qui vous mène par le bout du nez...

par Jm Zabouri  -  7 Juin 2018, 20:23

Photo Jean-Marc Zabouri

Photo Jean-Marc Zabouri

Quatre pieds de bois à sauver de la poussière des vers

Une table d’écriture flottant sur la mer

Pour y boire de la prose à l’encre des coquelicots

La vie est dans l’air et dans les mots

 

Les cigales tapies au creux des blés qui ondulent

Chantent pour la terre mouillée

Accompagnant mon âme bleuie par les ans

Immobile, obsédée par l’hymne du Temps

 

Et toujours le souffle des chevaux

Galopant et foulant les blés frissonnant

Les épis qui attendent les faucheurs

Comme on attend l’heure de la dernière moisson.

 

Mais les mots portés par le vent au gré des chansons

Se posent un jour ou l’autre sur une table oubliée

Et poussent comme mûrissent les blés au soleil de midi

Lumière divine qui embrase les gerbes d’or.

 

 

JmZabouri

Juin 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :