Bienvenue sur le blog des amis de l'atelier du 7 à Mareuil

par Muriel CAYET  -  28 Mai 2018, 09:33  -  #Poésie, #Géopoésie, #Photographie

Un dimanche aux Monts

Un dimanche aux Monts

COLETTE

 

Elle révèle les secrets dans un ensemble de qualités,

Toutes fenêtres ouvertes sur son autobiographie,

Dans la beauté mélodieuse des mots de la créatrice, mots de liberté,

Ses œuvres inscrites, délibérées, pour scruter longuement sa vie.

 

Colette-Gabrielle à notre image, faite pour écrire des textes,

Au mouvement de plume jamais précipité,

Tout est calme et posé dans sa syntaxe, dans le contexte,

Ses récits deviennent extraordinaires, à l’arrière-plan, sa destinée.

 

Elle dit à l’esprit vagabond de peindre les rêves,

Les cadrans solaires de sa jeunesse au langage dense,

A la restitution ferme du chemin faisant jusqu’à la tenue d’Eve,

Prenant un ton sérieux loin de la table de chevet, mise en évidence.

 

Pourquoi réécrire certains passages, quand la respiration se délivre ?

Son expression individuelle mêlée aux audaces

Elle écrit un long article sous la chaleur du soleil, de vivre,

D’un bonheur sans mélange, qui prend son temps, quelque chose de nouveau dans la besace.

 

En lançant des regards, elle forme des âmes,

Les jours de beau temps, elle cultive l’art de lire,

Approuve sa retraite, ses curieux apprentissages, sans blâme,

Son esprit, c’est le lieu où la poésie apparaît, variée, originale, sans médire.

 

Un fragment de sa mémoire en sa trame caractéristique,

Arrive jusqu’à moi via cette jolie ligne droite,

La force magique de la réalité de son monde, sur le bord du sentier, cathartique,

Je manifeste ma reconnaissance, preuve de cette lumière qui toujours miroite.

 

Écrire le moindre poème dans son universalité,

Pour nous autres répond à la même intention,

Un épisode de nouveaux jeux, un peu de joie, des artistes penseurs de vérité,

Autour des portes un rayon trop vif, du présent plein les poches, à l’unisson.

 

Dans une seule de ses compositions, lucides, attentives,

Elle vous enseigne un alphabet, petite sphère complice,

Du sentier de sa maison d’enfant au Palais-Royal, elle commande autre chose au monde, inventive,

Presque toujours debout avec cette voix moderne, son secret est connu, jamais factice.

 

Et nous ? A vivre une réflexion pour nous rendre compte,

Qu’elle offre au cours de nos lectures,

Des situations d’exception, des encore premières fois, à accepter le sort, sans honte,

Elle nous donne rendez-vous sur les fondations du récit, et son architecture.

 

Muriel CAYET

Mai 2018

A retrouver sur le site

www.poesieaupresent.com

 

 

Photographies Muriel CAYET

www.murielcayet.org

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :